Sous les aiguilles de Charlène Messmer

Vous l’avez peut-être déjà vu sur mes réseaux sociaux vu le temps que je passe à en parler haha mais je suis repassée sous les aiguilles en octobre dernier, ainsi que début décembre. J’ai donc 6 petits nouveaux, et tous ont été piqués par Charlène. Mais qui est-elle ?

C’est cet été que je suis tombée par hasard sur son compte instagram, cherchant un tatoueur ou une tatoueuse pour réaliser 3 de mes projets. J’ai eu un gros coup de cœur en découvrant son travail, et vous allez rire mais… Les 3 premiers projets que je lui ai demandé n’était pas du tout dans le style de ce qu’elle réalise d’habitude haha. (Oui je suis très logique comme fille) Elle a tout de même eu la gentillesse d’accepter de les faire prenant ça comme un challenge et je ne regrette en rien mon choix de l’avoir choisie car ils ont été tous très bien réalisés.

Environ 1 mois plus tard je prenais déjà rendez-vous pour 2 nouveaux projets dont un bien plus dans son style, et entre le moment où j’ai envoyé le mail et le rendez-vous que l’on avait fixé, j’ai craqué pour un de ses flashs.

Charlène est une tatoueuse vraiment chouette, très talentueuse et aussi adorable ! Je voulais donc vous parler un peu d’elle en espérant que vous ferez une jolie découverte si vous ne la connaissez pas déjà. J’ai alors décidé d’ajouter un tout nouveau style d’article ici, plutôt de ne vous partagez que quelques photos de son travail je vais faire une petite interview pour que vous puissiez la connaître encore mieux !

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Charlène Messmer, j’ai 26 ans et je fais des tatouages sur les gens !

Depuis combien de temps exerces-tu le métier de tatoueuse ?
Alors, c’est compliqué j’ai l’impression d’avoir plusieurs débuts, mais on va dire que la découverte du milieu pour moi a eu lieu il y a bientôt 4 ans maintenant.

Après, mes débuts, mes deux trois tout premiers tattoos il y a presque 3 ans et c’est vraiment ce dont je vis depuis février 2016.

Comment t’es venue l’idée/envie de tatouer ?
On m’avait déjà glissé quand j’étais ados « oh tu devrais trop faire tatoueuse » j’étais un peu celle à qui on demandait des dessins dans ton agenda en salle de Perm, puis au lycée j’avais déjà dessiné quelques fois pour des copains/copines qui s’étaient fait tatouer ce que j’avais dessiné pour eux, mais était loin de moi l’idée de réaliser l’acte lui-même par… moi-même !

Un petit mot sur ton parcours ?
Oh il est drôle ! Je suis pas une fan de tatouages… j’ai jamais trop trop prétendu en vouloir et vouloir être tatoueuse, il y a une phrase que j’ai répété plus d’une fois, « j’ai jamais voulu, je suis devenue » …c’était un milieu qui vraiment m’était inconnu. D’ailleurs j’ai commencé à tatouer, j’en avais zé-ro !

Je dessinais, tout le temps, depuis toute petite, ma vie est un dessin, et ma maman pourrait écrire un livre là-dessus je crois !
Alors j’ai fait des études, quand même, toujours en grattant, essayant de me rapprocher d’un éventuel métier où j’allais pouvoir dessiner. J’ai fini par mettre les pieds dans une école supérieure d’arts appliqués, qui… à la fois m’a faite chier mais m’a tout apporté, car c’est dans cette école que j’ai rencontré un garçon qui tatouait, et avec qui je vis et travaille aujourd’hui.

Puis un beau jour, après avoir martyrisé deux pauvres oranges, j’ai tatoué mon papa ! Mon tout premier tatouage, ce fou !
A la fin de cette année, j’ai bien sûr échoué à mon diplôme et donc cherché un petit boulot comme tout bon début dans la vie active !
J’ai commencé à tatouer à côté un petit peu plus de gens à ce moment là, que je recevais… dans ma chambre ahaha et… j’ai commencé à poster mes tattoos sur INSTAGRAM ! (gros rôle dans tout ça Intagram, mon seul moyen de « comm » merci merci merci les réseaux !)

Puis six mois plus tard j’ai démissionné de mon super travail, puis comble de tout je me suis retrouvée dans un salon de tatouages qui venait d’ouvrir sur Bordeaux et m’a proposé de venir bosser là-bas, 3 mois après ça ! Nous sommes en ce fameux février 2016.
C’est alors que tout a un peu plus vrai-ment commencé, c’était moins de la rigolade, j’avais enfin compris qu’un tatouage restait pour la vie, ce genre de conneries ahahah
J’ai tatoué… puis 4 mois plus tard, en rentrant d’un voyage aux Etats-Unis où nous avons la chance de pouvoir tatouer mon copain et moi, nous avons décidé d’ouvrir notre propre salon sur Bordeaux qui en septembre 2017 a eu 1 an !

J’ai vite fait débordé sur le petit mot et encore j’ai essayé de la faire courte ! Mais on va dire que c’est un parcours atypique je pense, ça m’est tombé dessus, j’en attendais rien… J’ai été vraiment très chanceuse d’avoir le soutien de beaucoup de personnes dès le début et d’ailleurs certaines qui soutiennent mon travail encore aujourd’hui. Très chanceuse d’avoir rencontré la bonne personne, puis de dessiner pour la vie, dans tous les sens du terme, très chanceuse de faire ce que j’aime, c’est du luxe de nos jours.

As-tu d’autres passions dans la vie ?
Yeaaaaaahhhhh la pizza !
Non en vrai je sais pas si c’est vraiment passionnel entre lui et moi mais je fais du Tennis depuis que j’ai 4/5 ans.

Peux-tu me parler de tes propres tatouages ? (Combien tu en as, ce qu’ils représentent…)

Oula comme on dit, une fois qu’on a commencé…! Je dois en avoir une trentaine, mais ! Tous bien planqués, beaucoup me demandent si je suis tatouée. Certains ont des significations, d’autres pas du tout.

Quelles sont les choses/personnes qui t’inspirent le plus ?
Artistiquement mon copain, on se tire vraiment vers le haut l’un et l’autre, je répète souvent que je lui dois tout ! C’est grâce à lui que j’ai commencé à tatouer. On a appris tout seuls chacun de notre côté puis nous voilà à travailler côte à côte aujourd’hui ! Son oeil est très important pour moi. Après bien sûr des inspirations j’en ai beaucoup et partout, suffit d’un film au cinoche, une photo que tu croises dans le fil, ou juste regarder les gens tu sais…

Et sinon ma mère ! Grande dame ! Toute ma vie ! Je sais que dans ce que je suis il y a beaucoup d’elle !

As-tu des petites habitudes lorsque tu dessine/tatoue ?
Paraît que je tire la langue, m’en rends pas compte !

Peux-tu me montrer quelques-uns des dessins/tatouages que tu as préféré réaliser ?
Le dernier en date auquel je pense et que j’ai vraiment adoré faire, est le portrait d’une enfant, déguisée en pirate (sur une super nana en plus).
Tous les portraits d’ailleurs ou crânes, tous sont mes projets préférés !!
J’ai toujours dessiné des visages depuis gamine, et en tatouage c’est vraiment une des réalisations que je préfère !

 

Un petit mot pour la fin ?
J’espère que c’était pas trop relou à lire et puis… BISOUS !


Charlène se trouve à Bordeaux dans le salon privé APT.235 et il lui arrive aussi de faire des guests dans d’autres villes. Si vous êtes intéressés par son travail voici le lien de son compte instagram : @messmerrr et pour la contacter pour un projet, ça se passe uniquement par e-mail ! (messmertattoo@gmail.com)

Lula

Processed with VSCO with a6 preset

3 commentaires sur “Sous les aiguilles de Charlène Messmer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s